Blog, Romance

Dernier été à Tokyo de Cecilia Vinesse

19114042_1930933120522318_7055495862770847220_n

Editions Pocket Jeunesse – Romance – 352 pages

tumblr_inline_mve46lmxso1ryhjgc

Sept jours pour s’aimer
6 jours,
19 heures,
24 minutes…
Pour Sophia, le compte à rebours a commencé !
Sophia, 17 ans, a une semaine pour dire au revoir à Tokyo et à son groupe d’amis expatriés. Mais ses adieux sont gâchés par le retour surprise de Jamie, avec qui elle a toujours eu une relation compliquée. Alors que tout s’écroule autour d’elle, Jamie se révèle pourtant le seul sur qui elle peut compter. Peut-être n’est-ce pas trop tard pour leur histoire ? Mais que peut-on construire, lorsqu’on n’a que sept petits jours ?

au-dessus-du-coup-de-coeur Lire la suite « Dernier été à Tokyo de Cecilia Vinesse »

Blog, Contemporain, Romance

✒️ Everything, Everything de Nicola Yoon

IMG_2543

Editions France Loisirs – Romance/Contemporain – 368 pages

tumblr_inline_mve46lmxso1ryhjgc

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

au-dessus-du-coup-de-coeur Lire la suite « ✒️ Everything, Everything de Nicola Yoon »

Chroniques, Jeunesse, Romance

✄ La sélection, tome 2 : L’élite Kiera Cass

La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…

Ce que j’en ai pensé ​​​​↓

Me re-voilà déjà avec le deuxième tome de cette saga dont je suis devenue complètement accro ! 


Après avoir terminé le premier tome, j’ai directement voulu me plonger dans le tome suivant et ce ne fut pas pour me déplaire. 

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons toujours notre petit triangle amoureux composé d’America, Maxon et Aspen. Le roman reste une fois de plus complètement axé sur eux et sur l’ascension d’america au milieu de la sélection. 

Les personnages m’ont une fois de plus totalement séduite. 

Comme dit pour le premier tome, America est une héroïne comme je les aime. C’est avant tout une jeune fille banale avec un caractère bien trempé et qui n’oublie pas ses convictions. En effet, elle est prête à s’oublier, à s’effacer pour que sa famille soit à l’abri de toute misère. Aspen quant à lui m’a énormément énervé et j’aurais eu du mal à me contenir s’il avait été en face de moi. Et je peux vous dire qu’il m’a encore fortement exaspérée dans ce deuxième tome. Maxon reste fidèle à lui-même et me fait fondre de plus en plus. Le roi et la reine, les parents de Maxon, sont un peu plus présents dans ce tome. J’ai énormément de difficulté à cerner le roi et j’avoue que son comportement me déplaît un peu.

L’auteur à une plume d’enfer et sait la manier avec grâce. Elle sait mener l’action à son terme et surtout faire grandir le suspense petit à petit. Plus on avance dans la lecture et plus on se sent complètement happée dans son univers. J’avais peur que l’action soit plate du fait qu’elle se déroule principalement dans le palais, mais ce ne fut pas le cas, car on passe de rebondissement en rebondissement.

Lors de ma lecture du premier tome, j’avais reproché le manque de détails et d’explications, mais c’est de l’histoire ancienne ici. Je suis réellement satisfaite de cette lecture.

Je suis devenue complètement accro à cette saga et j’ai déjà le troisième tome en ma possession. 

J’avais prévu de le lire après cette chronique, mais j’ai envie de faire durer un peu le plaisir et je me réserve la suite pour un peu plus tard.

Encore une fois, je ne peux que vous conseiller cette saga qui est un véritable coup de coeur pour moi !
Chroniques, Jeunesse, Romance

✄ La sélection de Kiera Cass

la-selection,-tome-1---la-selection-945412

Collection R – Jeunesse/Romance – 344 pages

tumblr_inline_mve46lmxso1ryhjgc

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

coup-de-coeur Lire la suite « ✄ La sélection de Kiera Cass »

Biographie, Chroniques, Romance

Z Le roman de Zelda de Thérèse Anne Fowler

Titre VF: Z le roman de Zelda
Titre VO: Z A Novel of Zelda Fitzgerald
Auteur : Thérèse Anne Fowler
Genre : Biographie-Romance
Nombre de pages: 424 pages
Edition : Michel Lafon
Elle a 17 ans, c’est une belle du Sud, petite dernière d’une famille bourgeoise de Montgomery, exubérante et fantasque. Quand elle le rencontre lors d’un bal, il a 21 ans, porte l’uniforme et veut vivre de sa plume. Bravant les conventions, elle part l’épouser à New York, quelques jours après la sortie de son premier roman, L’Envers du paradis. Le livre est un immense succès, et les deux amoureux deviennent instantanément célèbres, propulsés dans un tourbillon de fêtes effrénées entre Long Island, Paris et la Riviera française. Elle, c’est Zelda ; lui, c’est Scott : ils viennent d’entrer dans la légende. Mais l’insouciance de la vie mondaine, les dépenses folles et les flots de champagne détruisent l’harmonie du couple. Tandis que Scott sombre dans l’alcoolisme, la délaisse et l’accuse de tous les maux, Zelda lutte corps et âme pour exister. Écriture, peinture, danse, elle cherchera éperdument son identité jusqu’à en perdre la raison, et disparaîtra de façon tragique dans l’incendie de son dernier asile. Toute sa vie, elle sera restée dans l’ombre de l’homme qu’elle a aimé à la folie. Ce roman lui rend enfin sa voix.

Me revoilà avec une nouvelle chronique et pas des moindre. Comme vous le savez certainement je vous une totale admiration au couple Fitzgerald et à leur histoire d’amour si forte, bouleversante et transcendante. J’avais tellement envie de pouvoir me replonger dans leur vie que je n’ai pas su résister bien longtemps à la lecture de ce roman. Il n’aura pas fait long feu entre mes petites mains de lectrice. De plus, pour une fois on pouvait découvrir cette histoire du point de vue de Zelda et ce n’est pas du tout négligeable.

Avant toute chose, il faut que vous sachiez que leur vie à été romancée et l’auteur nous le précise à la fin du roman. Ce roman à été écrit en se basant sur la correspondance amoureuse de nos deux protagonistes. L’auteur à cependant fait le maximum pour rester fidèle aux faits réels. Cela rend le roman vraiment réaliste et très plaisant à lire.

Dès les premières lignes, je me suis retrouvée complètement charmée et happée par l’histoire. Le style de l’auteur est saisissant. On se retrouve plongé dans les années vingt en plein milieu de New-York. Il nous suffit de fermer les yeux pour imaginer la vie du couple ainsi que le milieu dans lequel ils évoluent. L’histoire nous permet de découvrir les divers cercles littéraires de l’époque et de plus, on découvre des auteurs comme Hemingway.

L’histoire nous est parfaitement racontée. A chaque ligne on peut ressentir les diverses émotions que ressent Zelda. Au bout de plusieurs chapitres je me suis sentie complètement dans la peau de Zelda et tout ce qu’elle vivait je le ressentait comme si elle et moi ne faisions plus qu’une !

Avec ma vision de femme de 2015, je n’ai pas toujours été adepte des choix de Zelda mais en oubliant le présent et en me replongeant dans le passé j’arrivais à me fondre dans le décors des années vingt et je percevais les raisons qui poussaient Zelda à agir de la sorte. Il fallait qu’elle jongle entre un amour qui vous fait vivre et vous déchire à la fois et un Scott qui n’est pas facile du tout et qui se noie dans l’alcool.

Ce roman m’a complètement chamboulée et il possède tous les éléments qui me charment lors d’une lecture. J’aime les histoires si transcendante où l’amour vous fait renaître et vous tue à la fois, où vous êtes déchiré entre passion et raison.

Un roman qui est mon premier coup de coeur de l’année ! Quelques jours après ma lecture je suis encore complètement bouleversée et je n’arrive pas à décrire tout ce que je ressens. Cela à été très difficile de mettre des mots sur mes émotions mais j’espère cependant avoir réussi à vous en transmettre la moitié.