✒ My absolute darling de Gabriel Tallent

couv34633213.png

3122810717_0_15_9dPIIH0W

A quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

tumblr_inline_mve46lmxso1ryhjgc

Capture d_écran 2018-12-05 à 10.30.43

Dans cette histoire, nous allons suivre Julia Alveston, dite Turtle, âgée de quatorze ans. Elle ne mène pas exactement la vie d’une ado de son âge. Bien sûr, elle va au collège comme tous les adolescents de son âge, mais la plus grande partie de sa vie se passe au milieu des grands espaces. Elle est élevée par un père obsessionnel et abusif qui règne en maître dans son petit monde. Personne n’arrive à amadouer Turtle jusqu’à ce qu’elle croise la route de Jacob et Brett, deux jeunes paumés en pleine forêt.

Je sors mitigée de cette lecture. Cela n’est pas dû au fait que je n’ai pas aimé, mais bien parce que ce roman est dur et âpre. Un roman qui laisse des traces. 

L’auteur nous plonge dans la tête de Turtle, une gosse sauvage qui est élevée selon les principes de survie d’un père qui se prend pour dieu tout-puissant. Puisque le monde approche à sa fin Martin a fait de Julia une experte dans le maniement des armes. Turtle est socialement inadaptée et repousse toutes les tentatives d’aide extérieures venant des professeurs, des parents, de ses camarades. Tous pensent que quelque chose se passe mal à la maison.

J’ai trouvé cela très douloureux d’être dans l’esprit de cette enfant qui se hait et surtout qui hait les autres. L’auteur nous écrase littéralement sous une littérature ressassant avec de petits rituels immuables. Toutes ces phrases cent fois répétées entre père et fille… 

Ce roman est complexe et brutal. Il crée une ambiance angoissante.

2--5

téléchargement

N'hésitez pas à me donner votre avis ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s