✒️ Fairy Oak, tome 1 : Le secret des jumelles de Elisabetta Gnone

IMG_4028.JPG

Editions Kennes – Jeunesse/Fantasy – 344 pages

3122810717_0_15_9dPIIH0W

Depuis plus de mille ans, quand sonne minuit, dans les maisons de Fairy Oak se produit un fait magique : de minuscules fées lumineuses racontent des histoires d’enfants à des sorciers aux bons yeux émus et attentifs.
Insolite n’est-ce pas?!
Chacun sait que les fées et sorcières ne s’entendent pas bien et que les sorcières n’aiment pas du tout les enfants.
Mais nous sommes dans la Vallée de Verte-Plaine, dans le village de Fairy Oak, et ici, les choses se passent toujours un peu différemment…

Un conte merveilleux, riche de joie et d’enchantement par la créatrice de W.I.T.C.H

qui-fait-du-bien

fond-crho-pense

Voilà enfin l’occasion tant attendue de pouvoir me plonger dans ce roman qui me fait de l’œil depuis un moment déjà. J’avais vraiment hâte de découvrir cette histoire, car l’auteur de ce roman m’a déjà charmée il y a plusieurs années. En effet, l’auteur de cette saga n’est autre que la créatrice de W.I.T.C.H. J’étais une grande fan de W.I.T.C.H et aujourd’hui encore je possède mon coeur de kandrakar.

Ce n’est pas le premier livre que je lis de la maison d’éditons Kennes et j’avoue n’avoir jamais été déçue par une de leurs lectures. Tous les ingrédients pour me faire aimer ce roman sont donc rassemblés.

Dans ce premier tome, nous allons être totalement immergés dans un village enchanté qui est habité par des fées, des sorcières et des magiciens. Ces derniers vivent en harmonie totale les uns avec les autres. Lorsque la nuit tombe, les fées qui s’occupent des enfants jusqu’à leur majorité se rassemblent et se racontent tous les évènements de la journée aux sorcières. En effet, il s’avère parfois que les enfants, vivant dans une famille où il y à une sorcière, soient des sorciers eux-mêmes. Si vous ne le savez pas encore, les pouvoirs des magiciens et des sorcières peuvent se transmettre à leurs neveux ou nièces.

Dans ce monde de Fairy Oak nous allons rencontrer Féli qui n’est autre que la nourrice qui devra s’occuper de jumelles. Vanilla et Pervinca. Ces deux jeunes enfants sont âgées de neuf ans et ne sont autres que les nièces de Lalla Tomelilla qui est une sorcière de lumière et de loin la plus puissante. Cette dernière espère secrètement que ses nièces soient également des sorcières. Mais le doute commence à s’installer petit à petit, car l’apparition des premiers pouvoirs tarde de plus en plus. En effet, il existe plusieurs facteurs, plusieurs signes qui permettent de déceler la présence de magie chez un enfant et donc de savoir s’il est un magicien ou une sorcière. Encore une fois, aucun signe distinctif n’apparaît chez les jumelles. Cependant, divers évènements vont venir chambouler tout cela et par la suite, nous découvriront que le destin des jumelles n’a rien de banal.

Le fait que l’histoire nous soit racontée au travers de la vision de Féli m’a beaucoup plu. C’est elle qui s’occupe des jumelles et c’est donc elle la mieux placée pour nous raconter cette histoire, car elle les connait par cœur.

Dès les premières pages, on se sent complètement happé par ce monde féérique et doux et il est très difficile d’interrompre sa lecture.

J’ai énormément apprécié le personnage de Félie qui est certes petite par sa taille, mais grand par son courage. Elle met tout en œuvre pour s’occuper le mieux possible des jumelles. Vanilla est la jumelle qui m’a le plus charmée, car je me suis vite identifiée à elle. C’est une jeune fille douce et maladroite. Pervinca quant à elle est son total opposé, mais ce n’est pas pour autant que je ne l’ai pas apprécié non plus. Bien qu’elles soient opposées du point de vue du caractère, on découvre très vite que ce qui les oppose à l’extérieur les unit à l’intérieur. Elles sont très proches et fusionnelles. Dans la suite de notre lecture, nous rencontrons d’autres familles par exemple la famille Burdock qui est une famille de magiciens. Grisam fera tourner en bourrique nos jumelles.

Bien que l’intrigue soit assez simple, je me suis quand même laissée séduire. De plus, au moment où on s’y attend le moins , alors que nous sommes paisibles dans notre lecture un rebondissement a lieu et on se fait une fois de plus avoir complètement et on repart de plus belle dans notre lecture.

Le grand plus de cette histoire est qu’il y a un petit carnet rempli de magnifiques illustrations pleines de couleurs qui nous permet de mieux situer les lieux et les personnages.

Comme vous l’aurez compris, ce livre a été un véritable coup de cœur et je suis ravie d’avoir déjà le tome suivant en ma possession.

 

5 commentaires sur « ✒️ Fairy Oak, tome 1 : Le secret des jumelles de Elisabetta Gnone »

N'hésitez pas à me donner votre avis ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s