Aventure, Blog, Chroniques, Fantasy

✒️ A la croisée des mondes, tome 1 : Les royaumes du nord de Philip Pullman

IMG_4040.JPG

Editions Folio – Fantasy/aventure – 533 pages

tumblr_inline_mve46lmxso1ryhjgc

Ce n’était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures.

Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d’une extraordinaire particule. D’une taille microscopique, la Poussière que l’on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord – est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises…

Jetée au coeur d’un terrible conflit, Lyra sera forcée d’accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s’opposent des forces que nul ne l’avait préparée à affronter.

au-dessus-du-coup-de-coeur

fond-crho-pense

Je reviens vers vous aujourd’hui pour vous parler d’une saga qui a marqué ma jeunesse. En effet, Harry Potter n’est pas le seul à avoir réussi à me faire vibrer. Je vous parle de la saga : « La croisée des mondes » de Philip Pullman.

C’est en voyant l’annonce des recrutements de nouveaux blogueurs chez: « On lit plus fort » que j’ai décidé de tenter ma chance et par la même occasion trouver une bonne excuse pour relire le premier tome de cette saga si palpitante. De plus, c’était l’occasion rêvée de me replonger dans l’univers de l’auteur avant la sortie de sa nouvelle saga.

J’ai découvert pour la première fois la saga de l’auteur lorsque j’étais plus jeune et que j’avais environ une quinzaine d’années. Je trouvais donc cela intéressant d’opposer mes souvenirs de jeunesse ainsi que ma vision d’enfant à celle de l’adulte que je suis aujourd’hui.

Ce premier tome se passe dans un monde voisin du nôtre où par exemple l’Allemagne et l’Afrique ou encore la ville d’Oxford existent. Mais tout cela est bien entendu placé sous une bouffée d’air fantastique. Dans ce monde sorcières et ours en armures cohabitent.

Nous allons faire la connaissance de Lyra, notre héroïne, qui vite à Oxford en compagnie de son oncle, Lord Asriel qui est la seule famille qui lui reste. Malheureusement, ce dernier est peu présent pour elle. Lyra est une petite fille plutôt malicieuse et assez garçon manqué. Elle s’amuse à faire tourner les érudits du collège en bourrique et se bat contre les autres élèves de l’établissement. C’est également une petite fille curieuse qui n’hésite jamais à fouiller les pièces interdites du collège, et ce toujours en compagnie de son meilleur ami Roger. Lyra vivait une vie plutôt normale jusqu’au jour où elle apprend que des enfants disparaissent les uns après les autres. Roger va lui aussi disparaître et personne ne sait où le trouver. La seule chose que nous savons, c’est que les ravisseurs ne sont autres que les enfourneurs. Lyra va terminer sa scolarité au collège et une certaine Madame Coulter va se proposer de la prendre comme stagiaire-assistante dans ses recherches. Un beau jour, alors que Lyra jouait les curieuses, elle va apprendre que son oncle à été fait prisonnier en Laponie. Petit à petit, Lyra va découvrir que sa bienfaitrice n’est autre que le cerveau de toute cette opération. Notre héroïne qui n’a pas froid aux yeux va alors se mettre en tête de sauver son oncle et son ami. Toutes ces découvertes vont la mener vers une aventure pleine de rebondissements. Elle va se diriger vers le royaume du nord et va devoir apprendre à faire confiance à des personnes qu’elle méprisait autrefois. Les gitans et les sorcières. Elle devra affronter des ours en armure.

C’est un réel plaisir pour moi de pouvoir me replonger dans ce monde fantastique empli de sorcières, d’ours, de gitans… L’auteur crée une réelle mythologie qui est plus que fascinante à (re)découvrir. Chaque personne possède un daemon. Ces derniers sont des êtres intimement liés à leur propriétaire. Ils jouent un peu un rôle de protecteur et peuvent changer de forme jusqu’à l’adolescence de la personne à qui ils appartiennent. Lyra a pour daemon Pantalaimon.

Je me suis vite attachée à Lyra qui est une petite fille courageuse bien que parfois agaçante sous certains aspects. En effet, elle se vante souvent d’avoir la science infuse. Mais au-delà de tout cela, il s’agit de quelqu’un qui place l’amitié avant tout. C’est une petite fille plus que loyale, très rusée et intelligente. Curieuse et dégourdie. J’ai aimé son côté têtu même si parfois cela lui a joué quelques tours.

Ce premier tome est une aventure fantastique que je ne peux que conseiller de vivre. Le fait que le roman soit divisé en trois parties permet au lecteur de rester ancré parfaitement dans l’histoire sans jamais en perdre le fil. Chaque partie est composée de ricochets, de révélations… De quoi nous garder en haleine jusqu’au bout.

Un autre aspect du roman que j’apprécie tout particulièrement est le fait qu’on en tire des leçons sans que cela soit fait de façon moralisatrice. Cela me semble important de véhiculer certaines valeurs de vie au travers de romans comme l’entraide, le courage, la discussion, la persévérance…

En ce qui concerne le style de l’auteur, j’ai été une fois de plus séduite. Philip Pullman nous fait passer par une palette d’émotions toutes plus diverses les unes que les autres en jonglant parfaitement avec de simples mots. Il est totalement impossible de ne pas succomber au charme de sa plume. En assemblant de façon parfaite les mots, il parvient à nous communiquer une émotion ou une idée. Ses descriptions sont tellement réalistes, que l’on peut sentir le froid polaire nous bruler les joues. Les émotions sont ressenties de façon décuplée rien qu’en lisant quelques lignes.

L’auteur aborde des thèmes très variés et nous fait découvrir de nombreux objets tous plus originaux les uns que les autres. Nous nous retrouvons dans un monde semblable au nôtre et pourtant différent sous plusieurs aspects. Encore une fois, Philip Pullman assemble tous les ingrédients indispensables à un roman parfait.

Le roman peut paraître un peu compliqué au début, car il nous propose beaucoup de détails scientifiques, mais cela ne dure qu’un instant et très vite on se fait happer par ce monde si merveilleux. De plus, le roman oppose deux théories bien distinctes l’une de l’autre. Les scientifiques et les religieux. Ces derniers font l’objet d’analyse et de thèses diverses depuis bien des années et l’auteur traite ce sujet de façon parfaite.

Vous l’aurez certainement compris en lisant ces “quelques“ lignes, que ce roman est une fois de plus un gros coup de cœur pour moi. J’ai pris un plaisir fou à me replonger dans ce monde fantastique aux côtés de Lyra et Iorek. Il est à mettre entre toutes les mains et peut se lire de 7 à 77 ans comme Tintin.

J’ai hâte de pouvoir me plonger dans la suite de cette saga et de partir une nouvelle fois à l’aventure.

2 réflexions au sujet de “✒️ A la croisée des mondes, tome 1 : Les royaumes du nord de Philip Pullman”

N'hésitez pas à me donner votre avis ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s