Chroniques, Contemporain

✑ MA MÈRE, LE CRABE ET MOI D’ANNE PERCIN

img-9918-1

Edition France Loisirs – Contemporain – 166 pages

Photo

La mère de Tania est atteinte d’un cancer du sein. Pendant les six mois du traitement, mère et fille vont partager le pire, mais aussi avoir bientôt un attitude positive de combattantes. Face à ce sujet « difficile », Anne Percin apporte une nouvelle fois la preuve de son humour ravageur et nous fait rire… jusqu’aux larmes. Par l’auteur de la trilogie à succès Comment (bien) rater ses vacances.
Photo
jai-beaucoup-aime

CE QUE J’EN AI PENSÉ ✎

Cette lecture est la première de ma pile à lire d’automne et je peux déjà vous dire que cela commence très bien. Cela faisait un moment que je recherchais ce livre et lorsque je l’ai vu dans le catalogue Belgique Loisirs, je n’ai pas hésité une seconde et je l’ai commandé.

Ce livre traite d’un sujet qui est plutôt difficile d’aborder, mais qui malheureusement fait de plus en plus partie de mon quotidien. Pour des raisons personnelles, ce livre me tenait à cœur et j’avoue que cela m’a fait extrêmement du bien de le lire. L’auteur parvient à apporter de la légèreté à cette maladie.Dans cette histoire, nous suivons Tania une jeune adolescente qui va devoir faire face à cette maladie qui ronge sa mère.

TOUT ARRIVE, DANS LA VIE. SI LE PIRE PEUT ARRIVER, C’EST QUE LE MEILLEUR AUSSI. Y’A PAS DE RAISON. APRÈS TOUT. 

Dans cette histoire, nous suivons Tania une jeune adolescente qui va devoir faire face à cette maladie qui ronge sa mère. En effet, cette dernière apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Comme je vous l’ai dit, cette maladie est traitée avec humour et légèreté par Tania. C’est une jeune fille forte à laquelle je me suis identifiée pour plusieurs choses et j’aime sa façon d’aborder le problème et j’admire cette force qui l’anime. Tania va au fur et à mesure de l’histoire être forte pour deux et accompagné sa maman tout au long de son parcours de malade.

Le fait que la maladie soit abordée avec humour est un point positif selon moi, car le sujet est déjà bien assez sombre et douloureux. J’aime le fait que l’auteur essaye de nous faire passer un message qui n’est autre que :  » la maladie n’empêche pas de vivre et nous n’avons qu’une vie alors vivons là à fond ».

L’auteure est parvenue à se mettre parfaitement dans la peau d’une adolescente et cela se ressent dans le roman au travers des réflexions, des sarcasmes,…

Un petit roman sans prétentions qui traite d’un sujet plein de prétentions. Une lecture agréable qui aura su retenir mon attention.

N'hésitez pas à me donner votre avis ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s