Chroniques·Contemporain

✍ SONGE À LA DOUCEUR DE CLÉMENTINE BEAUVAIS

img-9799_1

Editions Sarbacane (Exprim’) – Contemporain240 pages
Photo
Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur , c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.
Photo
coup-de-coeur-lecture

CE QUE J’EN AI PENSÉ ✎

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour vous parler de cette petite merveille qu’est Songe à la douceur. J’avoue avoir eu du mal à poser des mots sur mes sentiments après la lecture de ce roman. J’en suis sortie tellement chamboulée que pour moi les mots n’étaient pas assez forts pour décrire ce que je ressentais.

Ce livre est un condensé d’amour et de vérités foudroyantes. Dans ce roman, nous allons faire la connaissance de Tatiana et d’Eugène. Ces deux derniers sont âgés de quatorze et dix-sept ans. Lors d’un été, ils vont se rencontrer et Tatiana n’a rien de mieux à faire que de parler avec Eugène. Petit à petit, ses sentiments vont évoluer et de l’amour va naître en elle. Malheureusement, Eugène va la repousser et sortir de sa vie. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par un pur hasard et tous les sentiments qu’ils pensaient complètement inexistants sont de retour. Eugène va ouvrir les yeux après tant d’années, mais n’est-il pas trop tard ?

« POURQUOI VOUDRAIT-ON RECONNAITRE SES PENSÉES
DIX ANS PLUS TARD
QUAND LE MIROIR NOUS MONTRE BIEN QU’ON A CHANGÉ ?
ON PLACE PLUS HAUT NOS IDÉES
QUE NOTRE VISAGE, ON SE DIT
QU’ELLES NE CHANGERONT JAMAIS, NOS PENSÉES PLATINE,
NOS INOXYDABLES PROMESSES
(…)
LÀ OÙ LE PRÉSENT CARESSE,
PLUS TARD LE PASSÉ PINCE. »

J’ai adoré les personnages de ce roman tous autant que les autres. Eugène est un garçon assez noir et qui à une vision de la vie assez triste et sombre. Tout semble d’un ennui mortel avec lui. Tatiana, quant à elle, est une jeune fille belle et intelligente. Certes, elle passe la plus grande partie de ses journées le nez dans un bouquin, mais c’est cela aussi qui fait son charme. J’ai aimé voir l’évolution des personnages tout au long de l’histoire. En effet, au départ Eugène est un adolescent plutôt solitaire qui ne voit aucun intérêt à la vie, mais dix ans plus tard une seule lumière arrive à éclaircir ses pensées obscures et il s’agit tout simplement de Tatiana qui est devenue une jeune femme splendide qui mène une thèse très importante et qui a réussi à se relever de la douleur qu’a pu causer les dernières paroles qu’Eugène lui à prononcer dix ans plus tôt.  

J’ai énormément apprécié le style de l’auteur. C’est le premier roman que je lis de cette dernière et je suis complètement tombée sous le charme. Je ne peux que la remercier pour ces deux journées de pur bonheur qui s’approche totalement de l’apothéose livresque pour moi.

Clémetine Beauvais à une telle manière de raconter qu’il est totalement impossible de ne rien ressentir. Je n’ai pas vu les pages défiler et j’ai été très surprise en tournant la page et en lisant les remerciements, car pour moi, il était totalement impossible que cette histoire se termine là maintenant comme ça. J’aurais tant aimé ne jamais m’arrêter de lire ce roman. C’est une histoire d’amour comme j’en ai rarement lu. Une histoire belle et déchirante qui nous transcende de l’intérieur. Cette dernière nous étonne à chaque tournant et nos yeux restent rivés sur les phrases qui sont comme une douce mélodie sucrée qu’on entendrait un soir d’été. Un roman terriblement addictif dont je ne pouvais me détacher et il fallait absolument que je poursuive ma lecture. Ce livre nous offre une réelle bouffée d’oxygène dans ce monde de brutes et cela fait tellement de bien. Cette histoire est tellement poignante de vérités que s’en est presque déstabilisant. En effet, plusieurs fois, je me suis retrouvée avec une impression de déjà vu, de déjà vécu dans la vie de tous les jours. On s’identifie très vite aux personnages, aux faits, aux événements,… Ce livre enrobe votre coeur d’une douceur comparable à un nuage de barbe à papa rose.

Il y a encore tellement de merveilleuses choses à dire sur ce roman, mais il m’est impossible de toutes les citer et surtout, je pense qu’on ne peut réellement comprendre mes sentiments qu’en lisant le roman à son tour. Alors je n’ai qu’une chose à vous conseiller, c’est de foncer direct vous l’acheter et de le lire et surtout savourez le pleinement et vivez cette merveilleuse histoire à deux cents pour-cent.

 

6 réflexions au sujet de « ✍ SONGE À LA DOUCEUR DE CLÉMENTINE BEAUVAIS »

N'hésitez pas à me donner votre avis ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s